29 mai 2016

Les cycles de l’économie mondiale

Par Cycles économiques, Indicateurs, Science économique

Une contribution majeure s’est ajoutée sur le plan de l’analyse des cycles économiques l’automne dernier. «Collapse and Revival – Understanding Global Recessions and Recoveries» examine les cycles de l’économie mondiale sur un peu plus d’un demi-siècle, soit entre 1960 et 2014. Les auteurs, Kose et Terrones, ne sont pas les premiers à analyser ce sujet, mais ils sont les premiers à le faire de façon aussi exhaustive et précise.

Lire la suite

23 mai 2016

SANTÉ : PEUT-ON MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS ACTUELS ET FUTURS DES QUÉBÉCOIS?

Par Jules Dufort Santé

Les dépenses de santé

En 2014, les dépenses totales du secteur de la santé au Québec (secteur privé et secteur public) totalisent 46,1 milliards de dollars et ce, comparativement à 80,7 milliards de dollars en Ontario selon des données de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

De fait, les dépenses en santé représentent, en 2014, 11,9 % du PIB du Québec et 11,3 % du PIB de l’Ontario. Par ailleurs, en 2014, les dépenses en santé per capita  du Québec qui se chiffrent à 5 616 $ sont plus faibles  que celles de l’Ontario, soit 5 894 $, et que celles de chacune des  autres provinces canadiennes. De plus,  la même année,  les dépenses publiques en santé per capita, affichées par le  Québec, sont moindres que celles observées dans chacune des autres  provinces canadiennes.

Lire la suite

25 avril 2016

POUR UNE AIDE EFFICACE À L’INNOVATION ET À LA PRODUCTIVITÉ AU CANADA ET AU QUÉBEC

Par Jules Dufort Politiques gouvernementales

J’ai récemment consulté une étude du Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal qui s’intitule «La performance québécoise en innovation». Cette étude a été publiée en avril 2011 par Robert  Gagné et Pierre-Olivier Lachance. Elle démontre, entre autres, que l’Ontario dépensait en recherche et développement (R-D), en 2008, une plus petite part de son PIB que le Québec. Toutefois, l’Ontario obtenait, de façon étonnante, environ 75 % plus de brevets per capita que le Québec (voir les pages 15, 16 et 19 de l’étude).

Lire la suite

30 mars 2016

LIBÉREZ-NOUS DES VARIATIONS ANNUALISÉES

Par Indicateurs

Les variations annualisées : de quoi s’agit-il? Dit simplement, c’est ramener en rythme annuel les variations d’un mois à l’autre ou d’un trimestre à l’autre des statistiques sur l’évolution des indicateurs économiques.

Cette façon de faire donne une idée de l’ampleur d’une variation si elle se répétait toute l’année. Le calcul est simple : multiplier par douze la variation mensuelle ou par quatre la trimestrielle. Toutefois, il est plutôt rare qu’une variation mensuelle ou trimestrielle se répète en continu au cours d’une année. Annualiser donne un ordre de grandeur complémentaire, sans plus.

Lire la suite

24 mars 2016

POURQUOI IL FAUT TAXER DAVANTAGE LES RICHES

Par Fiscalité, Inégalités, Rémunération

Dans une nouvelle étude sur les causes et les conséquences des inégalités, cinq économistes du Fonds monétaire international (FMI) concluent que plus les riches sont riches, plus la croissance économique sera faible, voire même légèrement négative à moyen terme. La croissance économique serait plutôt stimulée et soutenue par l’enrichissement des moins nantis et de la classe moyenne.

Ces chercheurs du FMI soutiennent que l’impôt peut et doit faire partie des solutions pour réduire les inégalités :

Le rôle redistributif des politiques fiscales pourrait être renforcé par un recours accru à l’impôt sur la fortune et sur les impôts fonciers, par un impôt sur le revenu plus progressif, et par la suppression des échappatoires permettant l’évasion fiscale (p. 30, traduction libre).

Est-ce réaliste et souhaitable?

Lire la suite