Archives par mois:

Archives par catégorie:

23 décembre 2011

Les perspectives de l’économie américaine : l’expansion se poursuivra à un rythme modéré

Par Économie financière et conjoncture

L’économie américaine, un cinquième de l’économie mondiale, tient bon, malgré un contexte international défavorable et sujet à la turbulence. Elle devrait continuer de croître à un rythme modéré durant le premier semestre de 2012. Les indicateurs avancés de son évolution viennent appuyer la vraisemblance d’un tel scénario. 

Lire la suite

19 décembre 2011

Amélioration des perspectives de l’économie canadienne

Par Économie financière et conjoncture

Les perspectives à court terme de l’économie canadienne continuent de s’améliorer malgré un contexte international particulièrement difficile. Des signaux de poursuite de l’expansion à un rythme modéré proviennent de plusieurs indicateurs avancés. 

Après avoir marqué le pas au début de l’été dernier, l’indice des indicateurs avancés de Statistique Canada (SC) reprend progressivement de la vigueur, et, en novembre, il est en hausse de 0,8 %, selon les données publiées le 14 décembre par cet organisme. En outre, les nouvelles commandes ont continué de progresser le mois dernier, bien qu’à un rythme moins rapide qu’auparavant, selon les résultats de l’enquête mensuelle PMI RBC auprès des gestionnaires d’approvisionnement d’entreprises manufacturières. SC a aussi indiqué le 14 décembre que les commandes en carnet des fabricants ont légèrement diminué (0,3 %) en octobre dernier, mais, en retranchant l’industrie de l’aérospatiale, elles affichent une augmentation. Ces commandes auprès des manufacturiers sont en hausse de 18,3 % par rapport à octobre 2010. 

Mon commentaire du 23 novembre est plus explicite quant aux perspectives de l’économie canadienne pour 2012. D’ores et déjà, on peut avancer que des perspectives de croissance modérée se substituent à celles de croissance faible ou modeste. Si une économie ouverte comme celle du Canada n’échappe pas à l’influence de la conjoncture internationale, elle s’en tirera tout de même assez bien au cours des prochains mois.

 

16 décembre 2011

Chômage, disparités de revenus et mondialisation : un débat

Par Marché du travail

L’article qui suit est le deuxième d’une série de trois portant sur les relations pouvant être établies entre la mondialisation et le marché de l’emploi. Le premier article[1] présentait le point de vue du prix Nobel Michael Spence  quant aux liens entre le recul économique des États-Unis et la mondialisation. Nous avons signalé  que pour favoriser  l’adaptation aux effets de la mondialisation, Spence s’oppose à  des coupures importantes de dépenses publiques. Pour lui, l’optimum à moyen terme serait de réduire la consommation et de favoriser les investissements en capital humain.  Il propose de mettre l’emphase sur l’augmentation de la productivité et sur l’établissement de salaires «compétitifs» dans certains segments de la chaîne de valeur ajoutée du secteur secondaire. En outre,  Spence  prône une stratégie axée sur la création d’emplois dans les segments à haute valeur ajoutée. Il appelle aussi une réforme de la fiscalité pour la simplifier et la reconfigurer en vue de promouvoir la compétitivité, l’investissement et  l’emploi. Il recommande en outre la diminution du taux d’impôt sur les entreprises américaine pour favoriser leurs activités aux É.-U.

L’analyse et les propositions de Spence ont suscité des réactions que nous examinons dans le présent article.

Lire la suite

15 décembre 2011

Perspectives de l’économie mondiale : son rythme de croissance continuera de ralentir

Par Économie financière et conjoncture

Les indicateurs avancés de l’évolution de l’économie mondiale continuent de signaler un ralentissement de son rythme de croissance au cours des prochains mois. En outre, les analyses publiées récemment sur les perspectives mondiales font encore état de l’incertitude et des risques accrus qui engendrent de l’instabilité sur les marchés ainsi que de l’insatisfaction eu égard aux mesures de redressement de la situation, en particulier en Europe. 

Les indices mensuels des indicateurs économiques avancés de l’OCDE, publiés le 12 décembre, pointent de nouveau vers un ralentissement de la croissance à court terme. Pour l’ensemble de l’OCDE, le fléchissement ramènerait la progression de l’économie près de sa tendance de long terme, et ce serait notamment le cas pour les États-Unis, la Chine et le Canada. La Zone euro, le Brésil et l’Inde connaitraient un ralentissement prononcé. Les indices économiques avancés du Conference Board vont, à quelques variantes près, dans le même sens que ceux de l’OCDE. 

Quant aux indices du JPMorgan Global Manufacturing & Services PMI, les nouvelles commandes sont de nouveau très légèrement en expansion en novembre en raison de la progression des commandes de services; cependant, les nouvelles commandes dans le secteur manufacturier sont en déclin pour un quatrième mois consécutif.  

Divers organismes ont, ces derniers temps, revu à la baisse leurs projections de croissance de l’économie mondiale en 2012. Il se pourrait bien qu’ils les corrigent de nouveau vers le bas au début de l’an prochain si la tendance des indicateurs avancés se maintient.

 

14 décembre 2011

Quels seraient les effets d’augmenter les frais de garde de 7$ à 10$ ?

Par Jean-Yves Duclos Capital humain, Finances publiques, Marché du travail

Un groupe de réflexion du Parti libéral du Québec a récemment proposé de majorer, lors de la première année d’un nouveau mandat du Parti libéral, de 3 $ le tarif quotidien des services de garde (SDG) dans les centres de la petite enfance (CPE) du Québec. Cela ferait passer le tarif de 7 $ à 10 $ par jour. Ce tarif serait par la suite indexé.

Cette idée circule depuis déjà un certain temps. Lorsqu’une première majoration du tarif (de 5 $ à 7 $) des SDG avait été appliquée en 2004, il avait déjà été pressenti que des augmentations et indexation subséquentes seraient nécessaires pour limiter le fardeau croissant de la politique de financement direct des CPE par le gouvernement. Depuis, l’idée avait toutefois été mise de côté par le gouvernement libéral, possiblement pour des raisons politiques.

Lire la suite