Archives par mois:

Archives par catégorie:

14 mars 2012

LE TAUX D’ENDETTEMENT DES MÉNAGES CANADIENS EST-IL VRAIMENT INQUIÉTANT ?

Par Thérèse Laflèche Économie financière et conjoncture

Beaucoup d’encre a coulé au cours de la dernière année à propos de l’endettement des ménages canadiens. Surtout depuis que le taux d’endettement des Canadiens a dépassé celui des Américains. Quelle horreur ! Dans le présent article, je n’ai pas l’intention de procéder à une analyse approfondie de la question, car cela a déjà été fait, et bien fait, par plusieurs économistes de diverses institutions. Je veux simplement attirer votre attention sur certains éléments, que la majorité des analystes ont déjà mentionnés, et qui devraient être pris en considération afin de porter un regard plus critique sur ce qu’on lit ou entend à ce sujet dans les médias.

Lire la suite

12 mars 2012

UNE HYDRO-QUÉBEC DE LA SANTÉ?

Par Gérard Bélanger Santé

La croissance des dépenses et les problèmes d’efficacité du système incitent plusieurs à recommander la création d’une sorte d’Hydro-Québec dépolitisée des soins de santé. Ceci permettrait des décisions par des experts ou professionnels du secteur. Cela a été soulevé dans le Rapport Clair (2000)[i] :

La structure ministérielle telle qu’on la connaît depuis 1970 est-elle toujours adaptée au contexte actuel pour agir comme principal instrument de gouverne en fait d’administration globale de l’offre de services ? Ne faudrait-il pas créer une agence ou une société publique dotée d’un conseil d’administration hautement crédible pour coordonner l’administration de l’offre de services, en conformité avec les orientations et les budgets décidés par le gouvernement, auquel cas le ministère, ainsi allégé, verrait plutôt à élaborer les politiques, à définir les standards et à évaluer les résultats ? (p. 214)

Lire la suite

7 mars 2012

CULTURE, NATURE ET (IN)ÉGALITÉ DES SEXES EN EMPLOI

Par Capital humain, Marché du travail, Rémunération

La journée du 8 mars invite à faire le point sur la situation de la femme sur le marché du travail. Qu’en est-il des efforts entrepris pour en arriver à une plus grande égalité des sexes en emploi?

Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, les revenus moyens des femmes ne représentent toujours que 80% de celui des hommes[1] et une étude portant sur la rémunération des diplômés américains révèle qu’à niveau de formation égal les femmes gagnent 23% de moins que les hommes au cours de leur carrière[2]. Au Québec, la rémunération horaire moyenne des femmes en 2011 ne représentait toujours que 88,2% de celle des hommes malgré que des progrès aient été réalisés (84,% en 1997). Par ailleurs, toujours au Québec, en 2008, les cadres supérieurs masculins touchaient un revenu moyen  avant transferts de 133 249$ soit 24% de plus que leurs homologues féminins (107 738$[3]). 

Lire la suite

5 mars 2012

UNE HAUSSE DES FRAIS DE SCOLARITÉ PROFITERAIT AUX ÉTUDIANTS LES MOINS FORTUNÉS!

Par Luc Godbout Capital humain, Finances publiques

Il y a de ces débats où le gros bon sens n’arrive pas à prendre le dessus. Celui entourant les frais de scolarité est manifestement l’un de ceux-là.

Dans son budget 2011-2012, le gouvernement a annoncé la hausse les droits de scolarité de 325 $ par année pendant cinq ans, les faisant passer de 2168 $ en 2011-12 à 3793 $ à 2016-17. 

C’était écrit dans le ciel, la question n’était pas de savoir si le gouvernement allait augmenter les droits de scolarité, mais plutôt quelle avenue serait empruntée pour garantir l’accessibilité? 

Lire la suite

1 mars 2012

L’IMPACT LIMITÉ DE LA LUTTE AU GASPILLAGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ

Par Gérard Bélanger Santé

Comme dans l’éducation, les soins de santé sont un secteur où « le consommateur n’achète pas et le producteur ne vend pas ». De plus, tout imposant système comprend de nombreuses sources d’inefficacité ou de gaspillage. Il ne s’agit pas ici de les identifier mais plutôt de prendre conscience de l’impact limité de la lutte au gaspillage sur l’évolution des taux de croissance des dépenses de santé. La lutte au gaspillage est en effet un phénomène ponctuel qui n’affecte pas la tendance ou la trajectoire de longue période.

Lire la suite