Archives par mois:

Archives par catégorie:

30 janvier 2015

LE RALENTISSEMENT DE L’ÉCONOMIE JAPONAISE: LE RETOURNEMENT DÉMOGRAPHIQUE

Par Analyses structurelles, Croissance, Démographie

Dans un billet précédent, nous avons vu que la croissance du Japon a été fulgurante dans les années 1950 et 1960 puis qu’elle a ralenti dans les années 1970. De 1991 à 2014, le PIB du Japon a crû en moyenne de 0,8% par année seulement. C’est trois fois moins vite que le PIB des États-Unis, qui a progressé au taux annuel de 2,6 % au cours de cette période. Est-ce que cela veut dire qu’après avoir rattrapé le leader américain autour de 1990, le Japon aurait commencé à emprunter le chemin inverse et à perdre le terrain gagné sur les États-Unis dans les décennies antérieures ?

Lire la suite

29 janvier 2015

POURQUOI L’ÉCONOMIE JAPONAISE A-T-ELLE RALENTI DEPUIS 25 ANS ?

Par Analyses structurelles, Croissance

Si vous avez 50 ans ou plus et une bonne mémoire, vous vous rappellerez qu’il n’y a pas si longtemps le Japon était la star de la croissance économique. Tel qu’indiqué sur le graphique 1, de 1956 à 1973 l’économie japonaise progressait en moyenne de 9,5 % par année (inflation déduite). Contrairement à ce que la plupart des gens croient, il n’y a rien de nouveau dans les taux de croissance annuels de 8 % à 10 % que la Chine a enregistrés depuis 30 ans. C’est arrivé au Japon dans les décennies 1950 et 1960, et aussi en Corée du Sud dans les décennies 1960, 1970 et 1980. Des taux de croissance initialement élevés sont plus ou moins ce qui fait qu’un pays est «émergent».

Lire la suite

27 janvier 2015

UNE LEÇON D’HUMILITÉ POUR ÉCONOMISTES

Par Gérard Bélanger Gouvernance, Institutions, Politiques gouvernementales, Science économique

C’est motivant d’écrire régulièrement des textes pour ce blogue. Les différentes questions sont « solutionnées » en moins de mille mots. Il est toutefois avantageux de prendre périodiquement des pauses et de laisser la parole à des économistes de calibre supérieur, ici des détenteurs de prix Nobel. Les citations concernent et même dénoncent les perceptions de plusieurs économistes au sujet de l’inefficacité des organisations privées et publiques.

Lire la suite

26 janvier 2015

LE MARCHÉ DU LOGEMENT AU CANADA: UNE SURÉVALUATION DE 30% SEMBLE EXAGÉRÉE

Par Mario Lefebvre Économie financière et conjoncture

En décembre dernier, le Gouverneur de la Banque du Canada, monsieur Stephen Poloz, a indiqué que l’un des risques au système financier canadien se trouve dans la potentielle surévaluation du marché du logement. Une surévaluation que le Gouverneur a chiffrée dans une fourchette de 10 à 30%. Cet article argumente que ce pronostic est pessimiste et que la probabilité que le prix moyen des logements au Canada recule de 30% est très mince, voire inexistante. De fait, même une correction de 10% semble peu probable.

Lire la suite

20 janvier 2015

LES PROVINCES SONT-ELLES DES BOUCS ÉMISSAIRES CONCERNANT LA BALKANISATION DU CANADA ?

Par Gérard Bélanger Analyses structurelles, Fiscalité, Gouvernance, Institutions, Politiques gouvernementales, Science économique

L’énoncé d’une même idée, ici le rôle balkanisateur du gouvernement fédéral, peut provoquer des réactions opposées. Ce fut mon expérience en 1981 lors de deux événements, l’un lors d’une intervention dans le cadre d’un colloque universitaire sur le fédéralisme et l’union économique canadienne et l’autre au moment de la discussion d’un travail sur l’harmonisation fiscale qui avait été commandité par l’ancien Conseil économique du Canada. Nous y reviendrons à la dernière section de ce texte portant sur la balkanisation de l’économie canadienne.

Lire la suite