Archives par mois:

Archives par catégorie:

10 février 2015

L’approche postkeynésienne, une alternative pertinente

Par Science économique

Ce billet constitue le premier d’une série de 8 textes sur le postkeynésianisme qui paraîtront tous les mercredis.

Les principales écoles de pensée en science économique (néoclassique et néokeynésienne) affirmaient jusqu’à la dernière crise économique que l’approche poursuivie par les économies développées ces dernières décennies était soutenable. Malgré ses défauts, la croissance économique soutenue de la période d’avant-crise semblait leur donner raison. La Grande récession de 2009 et la stagnation économique actuelle laissent plutôt planer de sérieux doutes sur ces affirmations.

L’approche postkeynésienne a soulevé à plusieurs reprises l’insoutenabilité de cette voie (Godley et Zezza, 2006; Palley, 2006). Cette école de pensée semble plus prometteuse pour en expliquer les raisons sous-jacentes. Ce premier billet d’une série de huit tentera de couvrir les principales contributions théoriques et empiriques de cette approche riche, mais méconnue.

Lire la suite

8 février 2015

LES COÛTS CROISSANTS DE LA QUALITÉ

Par Gérard Bélanger Science économique

À nos déjeuners hebdomadaires, où les grandes questions de la semaine sont rapidement « résolues  » en paroles, je pourrais être qualifié de radoteur en intervenant souvent avec la phrase suivante : n’oubliez pas que la qualité coûte de plus en plus cher.

Que veut-on exprimer par cette proposition ? C’est simplement le raisonnement suivant : une qualité supérieure s’apparente à une forme d’artisanat, ce qui demande de la minutie et du temps précieux. Toutefois, avec les années, la valeur du temps augmente avec la croissance de la rémunération du travail.

Lire la suite

3 février 2015

LE RALENTISSEMENT DE L’ÉCONOMIE JAPONAISE : QUELS ENSEIGNEMENTS POUR LE QUÉBEC ?

Par Croissance, Démographie, Investissement

Comprendre la croissance japonaise des deux dernières décennies est important non seulement du pur point de vue scientifique, mais aussi pour deux autres raisons. La première est que la réputation du Japon a énormément souffert du sort qu’a subi son économie depuis un quart de siècle. Le pays fait souvent l’objet de rapports tout aussi biaisés que méprisants dans la presse économique nord-américaine. Pour rétablir la réputation économique du Japon, il faut d’abord reconnaître les faits et chercher à comprendre avant de juger, plutôt que l’inverse.

La seconde raison est que l’histoire économique et démographique contemporaine du Japon contient des enseignements utiles pour notre économie locale – celle du Québec –, qui s’engage présentement dans une transition démographique analogue à celle que le Japon connaît depuis le début des années 1990, quoique de moindre intensité.

Lire la suite

2 février 2015

LE RALENTISSEMENT DE L’ÉCONOMIE JAPONAISE : LA CHUTE DE L’INVESTISSEMENT

Par Croissance, Investissement

Dans les billets du 29 et du 30 janvier derniers, j’ai montré que la croissance anémique de l’économie japonaise depuis le début des années 1990 pouvait s’expliquer en bonne partie par la fin du rattrapage par rapport aux pays occidentaux de même que par l’important recul démographique de ce pays. Malgré tout, il faut reconnaître que, même en faisant abstraction de l’influence de la démographie, la croissance japonaise a été bien lente de 1991 à 2014.

À quoi peut-on attribuer cette lenteur excessive ?

Lire la suite