Dans la catégorie Agriculture, ressources naturelles,énergie et développement durable

13 mai 2013

L’INCIDENCE À LA POMPE DE L’ÉCART WTI/BRENT

Par David Bard Agriculture, ressources naturelles,énergie et développement durable, Analyses structurelles

Jusqu’en 2010, lorsque l’on évoquait le prix du pétrole brut, on se souciait peu de l’écart entre le prix du WTI et celui du BRENT [1]. La divergence entre les deux pouvait être qualifiée de négligeable : 1,39$ d’écart en moyenne de 1987 à 2010, à la faveur du WTI (étant donné sa qualité légèrement supérieure).

Lire la suite

10 mai 2013

RESSOURCES NATURELLES: LA POULE AUX OEUFS D’OR

Par Agriculture, ressources naturelles,énergie et développement durable

Il y a une mentalité de rentier qui sommeille en chacun et qui aimerait que la prospérité vienne et dure du simple fait de la dotation naturelle. D’où ce déchainement de passions au Québec au sujet des avantages économiques obtenus de l’exploitation des ressources naturelles.  Depuis longtemps, une large fraction de l’opinion publique se plait à croire que,  s’ils étaient moins timorés, les gouvernants imposeraient des redevances et des transformations accrues aux sociétés, souvent d’origine étrangère, qui extraient des ressources des forêts ou du sous-sol québécois. Ce souhait est compréhensible et légitime. Est-il pour autant fondé et réaliste?

Lire la suite

8 mai 2013

RESSOURCES NATURELLES: TRANSFORMER LA CITROUILLE EN CARROSSE

Par Agriculture, ressources naturelles,énergie et développement durable

Il est fréquent d’entendre les partis politiques s’engager à transformer davantage les ressources en produits semi-finis et finis plutôt que de les exporter à l’état brut. Ces engagements répondent aux vœux exprimés par les communautés régionales désireuses de profiter de nouveaux emplois et d’une économie plus diversifiée. Comme dans Cendrillon, on aimerait bien que la citrouille soit transformée en carrosse doré. De fait, le Québec a obtenu de grands succès dans la transformation de certaines ressources. Pour d’autres, les résultats ont été décevants.

Lire la suite

2 mai 2013

LES RESSOURCES NATURELLES: UN BIEN OU UN MAL?

Par Agriculture, ressources naturelles,énergie et développement durable

Les manuels d’économie distinguent quatre facteurs de production soit le sol, la main-d’œuvre, l’entreprise et le capital. Par capital, on comprend spontanément les ressources financières, les infrastructures, la machinerie et l’outillage, mais le capital inclut aussi le capital naturel. Ce dernier est constitué d’une panoplie diversifiée comprenant notamment la forêt, l’eau, la faune  terrestre et aquatique de même que les hydrocarbures et les minéraux. On peut même sans trop exagérer y ajouter le soleil et le vent, voire la beauté des paysages et la température. Bref, tout ce que la nature offre et qui peut être transformé en biens et services par le travail et l’esprit d’entreprise constitue un capital  pouvant servir au développement économique.

Lire la suite

30 avril 2013

SCIEURS DE BOIS ET PORTEURS D’EAU?

Par Agriculture, ressources naturelles,énergie et développement durable, Analyses structurelles

Durant les «trente glorieuses» qui ont suivi la Deuxième guerre mondiale, il se trouvait plus d’un économiste, d’un éditorialiste ou d’un politicien pour déplorer que l’économie du Québec, comme celle de l’ensemble du Canada, soit trop concentrée dans le secteur primaire. Cette dépendance envers les ressources naturelles était vue comme un indice de retard économique et une source de grande vulnérabilité envers les marchés étrangers et les cycles économiques.  Dans une chanson, Félix Leclerc référait aux Québécois comme étant «scieurs de bois et porteurs d’eau». 

Lire la suite