Dans la catégorie Autre

23 septembre 2013

LES REVENUS DE RETRAITE DES QUÉBÉCOIS ÉVOLUERONT CONSIDÉRABLEMENT D’ICI 2030

Par Gérard Bélanger Analyses structurelles, Autre, Démographie, Finances publiques

L’évolution des sources futures de revenu de retraite suscite un certain nombre de préoccupations à la fois privées et sociales. En premier lieu, des questions importantes se posent sur l’impact de l’instabilité, du sous-financement et de l’évolution structurelle des régimes privés de pension (évolution manifestée entre autres par le changement dans la part des régimes à prestations déterminées vs ceux à cotisations déterminées) sur le niveau de vie des retraités actuels et futurs.

Lire la suite

2 septembre 2013

Y A-T-IL TROP D’ÉTUDIANTS À L’UNIVERSITÉ ?

Par Gérard Bélanger Autre, Gouvernance, Politiques gouvernementales, Rémunération

La rentrée est un bon moment pour se poser de grandes questions sur le système universitaire, même si les réponses sont difficiles. Elles suscitent avec raison la controverse. Ce billet pose la question suivante : y a-t-il trop d’étudiants qui fréquentent l’université ? À mon avis, l’évolution de l’institution universitaire, qui a engendré la dépréciation des études de premier cycle, favorise une réponse positive à la question. Quels sont les arguments ?

Lire la suite

26 août 2013

RÉFLEXIONS SUR LA CORRUPTION

Par Gérard Bélanger Analyses structurelles, Autre, Gouvernance

La décentralisation exige des règles du jeu pour opérer. Dans nos sociétés, la majorité de ces règles sont déterminées par le gouvernement, donc par une autorité centrale. Il existe alors un paradoxe : pour laisser s’épanouir la décentralisation, on a passablement besoin de son contraire.

Dans la rivalité centralisation-décentralisation, cette dernière devient donc défavorisée. Comment la dynamique de la centralisation peut-elle s’adapter à une dynamique opposée ? Cette question est d’autant plus pertinente que le monde est rempli d’embûches comportant l’obligation constante de faire des compromis et de naviguer dans un univers incertain ou troublé. Après coup, les erreurs sont faciles à détecter et les « scandales » sont matières courantes.

Lire la suite

19 août 2013

LES DEUX VISAGES DE L’ÉCONOMISTE

Par Gérard Bélanger Autre, Science économique

L’économiste se présente comme un être qui a deux discours fort différents. Le premier se veut scientifique : il vise à expliquer les phénomènes sociaux en recourant généralement à un mode d’approche qui lui est propre. C’est ce qu’on appelle l’économique positive. Voici un exemple. Au cours du dernier demi-siècle, un phénomène s’est répandu dans plusieurs pays : c’est la croissance des dépenses en soins de santé par rapport à la valeur des biens et services produits par l’ensemble de l’économie (le produit intérieur brut, ou PIB). Au Canada, par exemple, les dépenses de santé représentaient 5,5 % de la production en 1960, contre 11,6% en 2012. Voilà un phénomène social qui mérite explication et l’économiste essaie de la fournir.

Lire la suite

2 juillet 2013

LES IDÉES SONT-ELLES ENDOGÈNES ?

Par Gérard Bélanger Autre, Capital humain, Science économique

Selon l’idée centrale de la science économique, le système de sanctions et de récompenses influence appréciablement l’affectation des ressources dans l’économie. Cette proposition ne s’appliquerait-elle pas au monde intellectuel, au choix des idées et au travail des économistes ? Tout ce beau monde réussirait-il à adapter leurs réflexions à leurs propres intérêts ?

Pour essayer d’y répondre, il s’agit de regarder sommairement le monde universitaire et ceux du choix des experts et de la bureaucratie publique.

Lire la suite