Dans la catégorie Démographie

5 février 2016

ÉTUDIANTS ÉTRANGERS : UN TEST D’ÉLASTICITÉ QUI POURRAIT S’AVÉRER COÛTEUX

Par Capital humain, Commerce international

Le gouvernement du Québec imposerait de nouvelles coupes budgétaires aux universités et, en guise de compensation partielle, il les autoriserait à augmenter les frais d’inscription chargés aux étudiants étrangers[1]. Le gouvernement donnerait ainsi suite à une recommandation de la Commission Robillard qui, elle-même, s’était appuyée sur une étude de CIRANO pour préconiser la déréglementation des frais d’inscription des étudiants internationaux[2]. Cette étude avançait que les universités québécoises pourraient vraisemblablement augmenter les frais d’inscription des étudiants étrangers sans subir une baisse sensible du nombre de ces derniers. Le gouvernement compterait aussi sur la baisse du taux de change pour limiter les effets de la hausse des frais sur les étudiants internationaux.

Le recteur de l’Université Laval a exprimé son désaccord. Selon lui, les étudiants internationaux qui fréquentent son université ont des moyens financiers limités de sorte que toute augmentation des frais d’inscription risque de détourner un bon nombre d’entre eux vers d’autres universités en dehors du Québec[3]. En somme, nous sommes en présence de deux estimations opposées de l’élasticité-prix des inscriptions d’étudiants étrangers dans les universités québécoises. Si jamais le recteur a raison, les pertes économiques engendrées par la mesure pourraient dépasser largement les économies annuelles de quelque 50 millions $ espérées par le gouvernement[4]

Lire la suite

22 juin 2015

Prévisions et changements institutionnels

Par Analyses structurelles, Démographie, Économie financière et conjoncture, Institutions, Retraites, Santé, Science économique

Un récent blogue a montré comment la largeur des intervalles de confiance ou la pluralité des possibles diminuent la crédibilité des prédictions précises en utilisant comme exemple les prévisions macroéconomiques de courte période. Sur une plus longue période, une autre variable mine leur crédibilité : les sociétés ne ressemblent pas à des rochers mais plutôt évoluent, souvent très rapidement, en rendant caduques les ‘certitudes’ prévisionnelles.

Certains domaines changent moins rapidement que d’autres. C’est généralement le cas pour les phénomènes démographiques, les personnes vieillissant un an à la fois. Même là, les évolutions ne sont pas invariables, comme en témoignent les deux cas suivants qui ont un impact sur les régimes de retraite publics et privés.

Lire la suite

3 février 2015

LE RALENTISSEMENT DE L’ÉCONOMIE JAPONAISE : QUELS ENSEIGNEMENTS POUR LE QUÉBEC ?

Par Croissance, Démographie, Investissement

Comprendre la croissance japonaise des deux dernières décennies est important non seulement du pur point de vue scientifique, mais aussi pour deux autres raisons. La première est que la réputation du Japon a énormément souffert du sort qu’a subi son économie depuis un quart de siècle. Le pays fait souvent l’objet de rapports tout aussi biaisés que méprisants dans la presse économique nord-américaine. Pour rétablir la réputation économique du Japon, il faut d’abord reconnaître les faits et chercher à comprendre avant de juger, plutôt que l’inverse.

La seconde raison est que l’histoire économique et démographique contemporaine du Japon contient des enseignements utiles pour notre économie locale – celle du Québec –, qui s’engage présentement dans une transition démographique analogue à celle que le Japon connaît depuis le début des années 1990, quoique de moindre intensité.

Lire la suite

30 janvier 2015

LE RALENTISSEMENT DE L’ÉCONOMIE JAPONAISE: LE RETOURNEMENT DÉMOGRAPHIQUE

Par Analyses structurelles, Croissance, Démographie

Dans un billet précédent, nous avons vu que la croissance du Japon a été fulgurante dans les années 1950 et 1960 puis qu’elle a ralenti dans les années 1970. De 1991 à 2014, le PIB du Japon a crû en moyenne de 0,8% par année seulement. C’est trois fois moins vite que le PIB des États-Unis, qui a progressé au taux annuel de 2,6 % au cours de cette période. Est-ce que cela veut dire qu’après avoir rattrapé le leader américain autour de 1990, le Japon aurait commencé à emprunter le chemin inverse et à perdre le terrain gagné sur les États-Unis dans les décennies antérieures ?

Lire la suite

23 septembre 2013

LES REVENUS DE RETRAITE DES QUÉBÉCOIS ÉVOLUERONT CONSIDÉRABLEMENT D’ICI 2030

Par Analyses structurelles, Autre, Démographie, Finances publiques

L’évolution des sources futures de revenu de retraite suscite un certain nombre de préoccupations à la fois privées et sociales. En premier lieu, des questions importantes se posent sur l’impact de l’instabilité, du sous-financement et de l’évolution structurelle des régimes privés de pension (évolution manifestée entre autres par le changement dans la part des régimes à prestations déterminées vs ceux à cotisations déterminées) sur le niveau de vie des retraités actuels et futurs.

Lire la suite