Dans la catégorie Développement durable

28 novembre 2016

LA DIFFICULTÉ DE DONNER DU 110%

Par Croissance, Développement durable, Inégalités

Un billet précédent soulevait l’hypothèse que l’économie mondiale soit aux prises avec le retour de la stagnation séculaire et ce, parce que la croissance démographique a ralenti et que de nouvelles percées technologiques majeures tardent à se manifester. D’autres explications sont aussi possibles et des nuances doivent être apportées quant aux conséquences de cette stagnation éventuelle.

Ainsi, la difficulté des économies développés de renouer avec des taux de croissance de 2% ou plus n’est peut-être au fond qu’une manifestation d’une loi trop souvent oubliée de la science économique, celle des rendements décroissants. Cette loi stipule que, passé un certain stade, les efforts dans une activité ou un secteur donné deviennent de moins en moins productifs.

Lire la suite

9 décembre 2013

QUEL AVENIR POUR LA CROISSANCE ?

Par Développement durable, Politiques gouvernementales, Science économique

La crise économique et financière de 2008-2009 a porté un sérieux coup à l’optimisme des dernières décennies. Les économies du monde alternent entre récession, stagnation et croissance molle, sans possibilité de reprise durable à l’horizon. La Grande récession s’est avérée être le révélateur de crises économique, sociale et environnementale. Les causes profondes de la crise n’ont pas disparu et ne semblent pas en voie d’être résolues de sitôt. Ce texte est le dernier d’une série de deux sur les limites de la croissance économique. A-t-on atteint un mur infranchissable?

Lire la suite

2 décembre 2013

Est-ce la fin de la croissance ?

Par Analyses structurelles, Développement durable, Science économique

Les suites de la Grande récession de 2008-2009 continuent à se faire sentir dans beaucoup de pays : le chômage et production n’ont toujours pas récupéré leurs niveaux d’avant crise et la croissance semble vouée à une faible hausse pour ne pas dire une stagnation. La crise actuelle est plus profonde que les dernières récessions et elle prend plusieurs formes : crise économique, puisque l’endettement des ménages et des États restent élevés, les investisseurs restent frileux et les gains de productivités seraient possiblement condamnés à rester faibles dans les pays développés, dû à leur importants secteurs tertiaires.

Lire la suite

4 novembre 2011

Le Québec et les GES: une vertu excessive?

Par Développement durable

Pour une large partie de la population, la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) réputés responsables du changement climatique revêt un caractère prioritaire. La communauté des économistes semble aussi largement de cet avis. À cet égard, le rapport Stern (2006)[1], du nom d’un éminent économiste britannique, est souvent cité. Ce rapport estime les coûts d’une lutte efficace aux émissions de GES à entre 1 et 2 % du PIB. Bien qu’importants, ces coûts sont largement inférieurs à ceux que pourrait entraîner l’inaction en matière climatique. En effet,  le changement climatique pourrait à long terme provoquer des fléaux pouvant affecter à des degrés divers la plupart des pays: accroissement de la fréquence et de l’intensité des sécheresses, des inondations, des ouragans et des feux de forêt, destruction des zones côtières, effets du smog et des hausses de température sur la santé, diminution des rendements agricoles, disparition de certaines espèces animales, etc. En conséquence, une diminution  de 5 à 20% du PIB mondial est possible. Faisant écho, la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie publiait récemment une étude prévoyant pour le Canada des coûts annuels pouvant atteindre 5 milliards $ dès 2020  et entre 21 et 43 milliards en 2050.

Lire la suite

31 octobre 2011

Une nouvelle social-démocratie?

Par Développement durable

Le 24 octobre dernier avait lieu à Montréal une journée de réflexion sur le thème «Pour une social-démocratie renouvelée». Organisée par François Delorme, président sortant de l’Association des économistes québécois, la journée débutait par un colloque qui a attiré quelque 150 participants. Elle se poursuivait avec la présentation de «République : un abécédaire populaire» un film d’Hugo Latulippe donnant la parole à une trentaine de leaders politiques, culturels et intellectuels.

Lire la suite