Dans la catégorie Santé

19 mars 2019

DOIT-ON REMBOURSER UN MÉDICAMENT DISPENDIEUX ? UN CAS RÉCENT

Par Indicateurs, Santé

En décembre 2018, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec donnait suite à la recommandation suivante de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), un organisme conseil, au sujet du remboursement du médicament nusinersen commercialisé sous le nom de Spinraza   :

En tenant compte de l’ensemble des critères prévus par la loi, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) recommande à la ministre d’ajouter une indication reconnue à Spinraza MC   sur la Liste des médicaments – Établissements pour le traitement des enfants atteints d’amyotrophie spinale 5q (AS 5q) présymptomatique et de modifier l’indication reconnue pour le traitement des personnes atteintes d’ AS 5q de type I pour y inclure le type II et le type III de la maladie, si [certaines conditions] sont respectées. (INESSS, déc. 2018 : 1)

Lire la suite

8 août 2018

DONNÉES CANADIENNES EN SANTÉ PUBLIQUE – LE QUÉBEC FAIT BANDE À PART

Par Benoit DOSTIE, Jean POIRIER et Carole VINCENT Indicateurs, Santé

Statistique Canada publiait le 18 juillet dernier les résultats d’une étude mettant en évidence la valeur des données détaillées pour mieux comprendre les défis en matière de santé. L’étude montre que les nouveaux immigrants sont touchés de façon disproportionnée par la tuberculose évolutive. Si le Canada présente les taux parmi les plus faibles au monde, l’incidence de la tuberculose parmi les immigrants et les Autochtones demeure élevée.

Lire la suite

23 mai 2016

SANTÉ : PEUT-ON MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS ACTUELS ET FUTURS DES QUÉBÉCOIS?

Par Jules Dufort Santé

Les dépenses de santé

En 2014, les dépenses totales du secteur de la santé au Québec (secteur privé et secteur public) totalisent 46,1 milliards de dollars et ce, comparativement à 80,7 milliards de dollars en Ontario selon des données de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

De fait, les dépenses en santé représentent, en 2014, 11,9 % du PIB du Québec et 11,3 % du PIB de l’Ontario. Par ailleurs, en 2014, les dépenses en santé per capita  du Québec qui se chiffrent à 5 616 $ sont plus faibles  que celles de l’Ontario, soit 5 894 $, et que celles de chacune des  autres provinces canadiennes. De plus,  la même année,  les dépenses publiques en santé per capita, affichées par le  Québec, sont moindres que celles observées dans chacune des autres  provinces canadiennes.

Lire la suite

13 juillet 2015

SUR LE LIVRE DE DAVID LEVINE, SANTÉ ET POLITIQUE – UN POINT DE VUE DE L’INTÉRIEUR

Par Gérard Bélanger Institutions, Santé

Ayant œuvré durant plus de trois décennies dans différents postes de haute administration dans le secteur public de la santé, David Levine vient de publier un volume de 368 pages qui retrace les différentes étapes de sa carrière, les leçons apprises et les voies de solution aux problèmes actuels du système de santé. Il connaît bien le système de l’intérieur ayant été à la fois le dirigeant d’un CLSC au moment de leur création, d’un hôpital communautaire, de deux hôpitaux universitaires dans deux provinces et de l’importante Agence de la santé et des services sociaux de Montréal en plus d’un court stage en politique à titre de ministre non élu délégué à la Santé et aux Services sociaux. Voilà une impressionnante feuille de route.

Lire la suite

22 juin 2015

Prévisions et changements institutionnels

Par Gérard Bélanger Analyses structurelles, Démographie, Économie financière et conjoncture, Institutions, Retraites, Santé, Science économique

Un récent blogue a montré comment la largeur des intervalles de confiance ou la pluralité des possibles diminuent la crédibilité des prédictions précises en utilisant comme exemple les prévisions macroéconomiques de courte période. Sur une plus longue période, une autre variable mine leur crédibilité : les sociétés ne ressemblent pas à des rochers mais plutôt évoluent, souvent très rapidement, en rendant caduques les ‘certitudes’ prévisionnelles.

Certains domaines changent moins rapidement que d’autres. C’est généralement le cas pour les phénomènes démographiques, les personnes vieillissant un an à la fois. Même là, les évolutions ne sont pas invariables, comme en témoignent les deux cas suivants qui ont un impact sur les régimes de retraite publics et privés.

Lire la suite