10 avril 2017

L’IMPORTANCE DES BIENS INTERMÉDIAIRES DANS LE COMMERCE CANADO-AMÉRICAIN

Par commerce international

Dans le contexte des négociations qui s’amorcent pour renouveler l’ALÉNA, un article récent[1] du Metropolitan Policy Program de l’Institut Brookings montre bien l’importance de cibler les biens intermédiaires et les États impliqués, afin d’améliorer notre performance à l’intérieur des chaines de valeur ajoutée nord-américaines.

Selon les données du U.S. Census Bureau, le commerce canadien avec les États-Unis s’établissait à 544 milliards de dollars américains en 2016 et celui du Mexique à 525 milliards, comparativement à 579 milliards pour la Chine et 196 milliards pour le Japon. 

Lire la suite

7 avril 2017

40 ANS APRÈS SON PREMIER BUDGET: REGARDS SUR LES ANNÉES PARIZEAU

Par Luc Godbout Fiscalité

Jacques Parizeau a contribué, en tant que conseiller du gouvernement, à la préparation de budgets du Québec dans les années 1960, et il en a présenté lui-même huit sous le chapeau de ministre des Finances, dont le premier le 12 avril 1977, il y a 40 ans. En écrivant lui-même chacun de ses discours budgétaires, il a marqué la manière de présenter les budgets du Québec. Sa plume claire et puissante lui a même valu une critique littéraire élogieuse dans Le Devoir!

Lire la suite

6 avril 2017

UNE BANQUE DES INFRASTRUCTURES: POURQUOI, POUR QUI, À QUEL PRIX ?

Par Finances publiques, Investissement

Lors de la présentation de son budget 2017-2018, le ministre Morneau a confirmé son intention de créer la Banque des infrastructures du Canada. Un projet de loi à cet effet serait bientôt déposé ce qui pourrait permettre de clarifier quel bénéfice net ce nouvel organisme pourra apporter à l’économie, aux contribuables et aux administrations publiques.

Lire la suite

21 mars 2017

LA BANQUE DU CANADA EST-ELLE À COURT D’ARGUMENTS?

Par Jimmy Jean Économie financière et conjoncture

Inquiète de certains signes de fragilité dans l’économie canadienne, et surtout de la menace protectionniste américaine, la Banque du Canada (BdC) a adopté un ton particulièrement prudent depuis l’automne. Le gouverneur Stephen Poloz a même, à quelques reprises, laissé entendre qu’une baisse de taux n’était pas à écarter. Or, autant sur la croissance économique, l’inflation, l’évolution du marché de l’emploi et l’habitation, les indicateurs économiques ont surpassé les anticipations de manière assez persistante. Ce Point de vue économique analyse la question de savoir si un changement de ton est à l’horizon pour la BdC. À notre avis, il est possible qu’elle reconnaisse une certaine amélioration des perspectives, mais elle a encore des motifs valables pour s’en tenir à la prudence.

Lire la suite

20 mars 2017

EFFETS ÉCONOMIQUES DU PROJET AMÉRICAIN D’AJUSTEMENTS FISCAUX AUX FRONTIÈRES

Par commerce international

Le Congrès et le nouveau Président américains sont à mettre au point les modalités d’ajustements fiscaux aux frontières (AFF) qui feraient partie d’un programme plus vaste visant à faire diminuer l’impôt sur les profits des entreprises américaines le faisant passer de 35 % à 20 % pour les corporations et à 25 % pour les autres entreprises. Les AFF feraient en sorte que les entreprises américaines ne pourraient plus déduire leurs importations d’intrants de leur profit imposable. Elles bénéficieraient aussi d’une exemption des revenus provenant de leurs exportations. L’objectif des AFF est donc à la fois d’inciter les entreprises américaines à s’approvisionner davantage aux États-Unis et à accroitre leurs exportations.

Ces changements pourraient avoir pour effet de faire apprécier le dollar américain, mais ils modifieraient aussi les termes d’échange. Ils joueraient différemment selon les entreprises et les secteurs considérés, certains ne pouvant pas modifier la composition de leurs intrants, d’autres ne pouvant pas transmettre à leurs clients les augmentations du prix de leurs intrants importés. Les AFF auraient aussi des effets sur les partenaires commerciaux des États-Unis, dont le Canada. Nous examinons ces derniers effets dans le présent billet à partir des résultats d’une étude[1] publiée récemment par l’Institut C.D. Howe. Les auteurs de l’étude se sont servis d’un modèle d’équilibre général[2] pour simuler les effets macroéconomiques et sectoriels en 2022 de l’entrée en vigueur des AFF en 2017.

Lire la suite